Prendre un poste de direction, vigilances et astuces

Traverser les moments clés : février 2017

Prendre un poste de directionBeaucoup aspirent à prendre des responsabilités, à animer et développer une ou des équipes, à pouvoir initier un changement, peser sur la stratégie. Quand ils sont promus ou trouvent un poste qui correspond à leurs souhaits, je les invite à garder à l’esprit ces quelques points de vigilance qu’ils moduleront selon  le contexte et la taille de l’entreprise.

Sortir de l’opérationnel

Prendre un poste de direction modifie les repères en changeant le positionnement. Il s’agit de passer d’un statut de manager opérationnel à manager de managers (N+2, N+3 ou plus). C’est-à-dire, sortir de sa zone de confort et de maîtrise qui embourbe dans l’opérationnel quotidien pour coordonner et faciliter tout en restant en contact avec le terrain.

Apprentissage : pendant 2 jours, listez toutes les tâches que vous avez réalisées et repérez celles que vous auriez pu déléguer. Reprenez cette liste en vous demandant ce que vous pourriez faire de différent et notez les changements. Recommencez cet exercice régulièrement, sans tricher :-) !

Ajuster le curseur entre le terrain et la stratégie demande une vigilance quotidienne.

Oser le calme… voire le vide

Occuper pleinement un poste de direction nécessite de voir plus loin que ses équipes afin d’avoir un temps d’avance et d’être en contact avec la réalité du terrain. Il s’agit de prendre du recul, d’observer et d’analyser grâce à votre expérience et votre expertise afin de gérer les priorités, construire et porter une vision stratégique.

Astuce : bloquez sur votre agenda un espace d’une heure ou d’une ½ journée par semaine pour changer de rythme et laissez votre esprit réfléchir plus en profondeur que l’action-réaction quotidienne afin de dégager les lignes de forces et d’amélioration. Notez à chaud, sans jugement, sans les hiérarchiser, les idées qui surviennent pendant ou après ce temps.

Affronter sa peur du vide ou de l’inaction fortifie et solidifie un manager.

Penser global plus que détails

Les 2 étapes ci-dessus vous aideront à clarifier et organiser vos idées de façon efficace afin de mieux les faire passer lors des Codir ou Comex auxquels vous participerez. Il s’agit de vous familiariser avec les enjeux de la responsabilité que vous occupez.

Apprentissage : entraînez-vous à formuler une synthèse, puis à exprimer les enjeux, les gains et risques associés. Cette façon d'aborder les différents points à l'ordre du jour maintient l’attention de vos interlocuteurs et clarifie les arbitrages à poser. Entraînez-vous avec votre hiérarchique en observant la qualité de son attention quand vous lui parlez. Si vos relations sont fluides, n’hésitez pas à lui demander son feedback sur l’intérêt du niveau des informations que vous lui communiquez et sur ce qu'il attend de vous.

Ces trois pistes de vigilance vous offrent une grille d’analyse qui vous permettra d’observer ce que vous pouvez améliorer pour mieux occuper votre poste, être plus à l’aise dans votre fonction ou plus en adéquation avec les attentes de votre entreprise. C’est un chemin personnel de professionnalisation et n’oubliez surtout pas d’

Accueillir vos « ratés » comme des apprentissages, ils construisent votre avenir.

Publié par Marie-Laure VOISARD en février 2017 dans Traverser les moments clés

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Laisser un commentaire