Exemples de coaching individuel

Se réapproprier ses compétences

Dans le cadre d’une mobilité ou un changement d’entreprise, Corinne M.*, cadre du top management dans une entreprise du CAC40, souhaite réfléchir à son projet professionnel.
Je lui apporte une aide pour clarifier ses compétences, son projet professionnel et mettre en place un plan d’actions. A la fin du coaching, elle dira

me réapproprier mes compétences, réassure mon positionnement.

Professionnaliser ses relations professionnelles

Le conseil d’Administration d’une association du secteur social souhaite aider la directrice dans le management de ses 4 collaborateurs.
Lors du bilan, Sophie P.* dira

j’étais venue pour perfectionner mon management et j’ai découvert que je ne me débrouillais pas si mal avec l’équipe. Par contre, j’ai réfléchi à mes relations avec le conseil d’administration, constitué de bénévoles, et c’est là que je me suis professionnalisée !.

Dégager sa vision

Jérôme C.* est dirigeant d’un bureau d’étude depuis 10 ans. Il a été associé pendant 5 ans, cela s’est mal terminé et il a préféré rester seul et se constituer une équipe.
Régulièrement, entre une à quatre séances par an selon ses besoins, il vient prendre du recul, comme un appel d’air quand il se sent “coincé” dans ses préoccupations de l’avenir ou du quotidien. Il dit repartir allégé et avec un axe.

Prendre du recul

Paul M.*, DRH, demande de l’aide pour se positionner au sein du Codir France et avec la hiérarchie groupe située dans un pays européen.
Ensemble, nous analysons et précisons le périmètre de chaque poste des membres du Codir France, les interactions et interférences avec le siège européen. Paul M. dit que

cela m’a fait du bien de parler et clarifier. Je m’occupe toujours des autres et en fait je n’avais plus de recul. Je ne réponds plus immédiatement à certains mails, je laisse la nuit passer et c’est plus clair le lendemain.

Améliorer son mode de fonctionnement

Michel S.* conduit un projet de changement de logiciel dans une grande entreprise. Il est en difficulté avec les équipes du projet, sa hiérarchie, les équipes métier et l’éditeur de logiciel. Sa hiérarchie lui demande “d’acquérir un mode de fonctionnement constructif et positif prenant en compte les acteurs, les périmètres et les circuits en place”.
Lors du bilan final tripartite, son responsable dira qu’il y a une nette amélioration dans sa communication avec les différents acteurs de l’entreprise. Michel ajoutera

je fais la différence entre ma passion du projet et ma vie personnelle, ce qui m’aide à prendre du recul.

*Prénoms et noms changés pour respecter la confidentialité