Garder des relations vivantes jusqu’à la fin d’un projet

Billets du management : septembre 2016

transat-dans-un-fauteuil-departChaque étape clé d’un projet génère du stress. Les délais devenant de plus en plus courts, l’opérationnel et les résultats priment sur le relationnel dont l’équilibre peut évoluer. Les relations peuvent se renforcer ou se déliter. S’investir dans les relations professionnelles rend attentif aux modifications relationnelles et permet de les aborder au fur et à mesure. Quand ce n’est pas possible, un temps de débriefing collectif aide à garder les relations vivantes.

Avec un départ prévu le 8 octobre 2016, « Transat dans un fauteuil » termine ses préparatifs. Notre aventurier solidaire, devant l’évolution rapide de sa maladie et voyant l’enthousiasme suscité par son projet solidaire, conduit son équipe de bénévoles toujours plus loin qu’ils ne l’avaient prévu. Il les amène à faire des prouesses et à se révéler. Se poser ensemble pour débriefer tranquillement et partager les enseignements humains de cette préparation de Transat sera précieux pour chacun.

Un débriefing collectif favorise l’écoute de chacun, sa prise de recul, l’accueil de positions différentes c’est ainsi que les relations professionnelles restent vivantes.

Et vous comment préparez-vous vos débriefings d’équipes projet ? Qu’en attendez-vous ?

Publié par Marie-Laure VOISARD en septembre 2016 dans Billets du management

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Laisser un commentaire