Histoire d’une réussite

Billets du management : mars 2012

Au départ, une idée originale refaire à l’heure du 3D, un film muet en noir et blanc. Une idée décalée et à risque, mais une équipe qui y croit et qui possède un vrai « savoir-faire » : production, jeux d’acteurs, réalisation, photographie, musique, décor, montage, costumes… De plus, pour chacun, un plaisir certain à jouer son rôle.

Ajoutons à cela :

  • le « faire-savoir » d’Harvey Weinstein, producteur américain et machine à diffuser les idées et de Jean Dujardin, « French Actor », plus vrai que nature et pleinement investi dans les médias américains.
  • un message simple qui soude l’équipe et attire l’envie : aimer par-dessus tout le cinéma qu’il soit muet ou parlant, en noir et blanc ou en couleurs, en 3D ou pas.

Le « faire-savoir » fut aussi important que le « savoir-faire » dans l’aventure passionnée qu’a vécue cette équipe.

Dans l’entreprise, des responsables peuvent négliger :

  • le « savoir-faire » car ils ne s’entourent pas de la diversité et du niveau de compétences nécessaires,
  • le « faire-savoir » parce qu’ils croient que c’est une évidence. Or, il se construit en fonction des besoins de ses interlocuteurs,
  • la dynamique de l’équipe car ils oublient de donner du sens et de partager le plaisir d’aller ensemble vers un but commun.

Et si nous relisions nos réussites et nos échecs à la lumière de cet exemple… ?

Publié par Amvoilure en mars 2012 dans Billets du management

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire