Investir dans la relation d’associés c’est revisiter chaque année le pacte d’associés

Réussir sa relation d’associés : avril 2013

evolution-pacte-associes

Le cas ci-dessous illustre l’importance de vérifier que les engagements d’un pacte d’associés restent toujours réalistes pour chacun des signataires.

En 2010, les parts du capital d’un cabinet d’avocat sont réparties entre cinq associés : Paul 30,5%, Olivier 22,5%, Chloé 22%, Denis 17%, Maxime 8%

Olivier prend sa retraite, comme prévu, et revend ses parts tout en gardant 2,5%. Le pacte d’associés signé il y a cinq ans, prévoit que lors du départ d’un associé, ses parts sont vendues aux autres associés, au prorata des parts détenues. Or ni Denis, ni Maxime, ni Chloé n’ont les moyens de racheter les parts à cette date. Après accord de tous, Paul rachète la majeure partie des parts d’Olivier et se retrouve à 48,5%. Pour rééquilibrer les parts de Maxime, les associés mettent au point un système d’abondement pour lui permettre de racheter des parts d’Olivier et avoir 10%.

Or, malgré ces accords, Denis vit très mal cette nouvelle répartition et conteste Paul dès qu’il le peut. Il essaye de demander à l’ensemble des associés de prendre partie contre Paul qu’il accuse de vouloir prendre le pouvoir. L’atmosphère du cabinet est lourde. Les dix collaborateurs se disent démotivés par ce climat. Après deux ans et de longues négociations avec Denis, celui-ci sortira. Une nouvelle associée Eglantine rentrera au capital. La nouvelle répartition s’établit ainsi : Paul : 50,5%, Chloé : 25%, Eglantine : 12%, Maxime : 10%, Olivier : 2,5%. Les associés décident d’organiser un week-end de séminaire avec les collaborateurs et un coach pour « purger » ce qui est nécessaire et initier un nouveau départ.

Quelques mois après, une réunion entre associés est organisée pour aborder les conséquences de cette nouvelle répartition du capital sur la relation d’associés. Ces derniers confirmeront que la majorité de Paul au capital ne leur pose aucun problème dans le quotidien, car les décisions restent toujours prises en concertation.

Pourquoi en sont-ils arrivés là ?

Il est nécessaire de revisiter un pacte d’associés tous les ans

  • Un pacte d’associés est un engagement basé sur une réalité à un instant « T ». Chaque signataire peut évoluer tant dans ses priorités personnelles que professionnelles. Or le pacte d’associés n’est pas un contrat dont on parle tous les jours. En toute bonne foi, les associés ont pu prendre des engagements qui ne leur permettent plus de respecter le contrat qu’ils ont signé. Précisons qu’un pacte d’associés est un document rédigé sous seing privé, validé par un notaire ou un avocat.
  • Le non respect de ses engagements peut conduire à modifier de façon significative un équilibre, comme ici, le changement de répartition du capital. Un associé devient majoritaire et cet évènement rejaillira sur la relation entre les associés et la qualité du travail de l’équipe.

Les tensions entre associés concernent l’ensemble des relations d’une structure

  • Les tensions qui durent entre associés rejaillissent souvent, de façon négative, sur les collaborateurs qui peuvent se sentir pris en étau selon les situations.
  • Les associés, par l’organisation de ce séminaire, indiquent aux collaborateurs leur volonté de les écouter et de prendre un temps pour reconstruire ensemble une nouvelle dynamique relationnelle.
  • La présence d’un coach facilite l’expression d’un vécu passé et la construction de l’avenir sur de nouvelles bases.
  • Les modifications structurelles ont un impact sur la relation d’associés : Denis ne supporte pas la nouvelle répartition et sera poussé au départ. Il faudra mesurer l’impact de l’arrivée d’Eglantine et la majorité de Paul.

Que faire ?

Aborder régulièrement des thèmes récurrents permet de soulever tous les sujets même ceux qui ne font plus question comme « c’est évident qu’on partage le même projet » alors que l’un des associés a pu évoluer et qu’il se met peu à peu à l’écart.
Associés et … Heureux ! Oser tout aborder pour durer page 120

  • Organiser des réunions bilan une fois par an, pour faire un point sur la façon dont chacun a vécu son année. En profiter pour revisiter le pacte d’associés et valider que les différents engagements pris sont réalistes. Si des modifications s’imposent, pour toutes sortes de raisons, échanger et le faire évoluer avec les associés l’ayant signé.
  • Investir dans la relation d’associés c’est aussi investir dans la relation avec ses collaborateurs comme l’ont fait ces associés avec la participation de ceux-ci, à ce séminaire.
  • A chaque modification structurelle touchant les associés d’une entreprise, initier une réunion quelques mois après afin de faire émerger les impacts positifs ou négatifs sur la relation d’associés et y apporter, si nécessaire, des ajustements.

 

Publié par Marie-Laure VOISARD en avril 2013 dans Réussir sa relation d’associés

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire