Manque d’appétence

Billets du management : avril 2010

Nous entendons de plus en plus, en fin de coaching, «merci vous m’avez permis de reprendre goût à ma vie professionnelle», «j’ai à nouveau envie de m’investir dans mon emploi».

Au démarrage du coaching, ils traversaient, pour certains, une période de total découragement et de lassitude, proche de la déprime, pour d’autres, un sentiment de ne plus savoir quoi faire dans un environnement qui échappe complètement à leur compréhension. Les conséquences : un repli sur soi, avec parfois de la colère refoulée,
doublé un sentiment d’impuissance.

Inutile d’insister sur le constat que ces dernières années, la pression a augmenté dans beaucoup d’entreprises et que la crise a accéléré le phénomène.

Ces réactions nous interrogent sur notre fonction de coach.

Notre rôle est-il de :
Aider à rendre supportable l’insupportable ? Permettre, aux personnes que nous accompagnons, de se reconnecter à ce qui fait sens pour elles, afin d’élargir leurs possibilités d’actions dans leur environnement ?

Publié par Amvoilure en avril 2010 dans Billets du management

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire