Traverser les moments clés

Les moments clés caractérisent des phases particulières de notre vie professionnelle ou personnelle qui induisent un changement de positionnement dans notre vie professionnelle. Il peut être soudain ou progressif.

Quand ces moments particuliers d’évolution ou de changement sont déclenchés de façon volontaire, la personne a pu anticiper, réfléchir, prendre du recul. Et peser le pour et le contre de ses décisions en termes de positionnement professionnel.

D’autres fois, le mouvement est enclenché par l’entreprise voire le système économique mondial. Dans ce cas, les personnes ne l’ont pas vu venir et, comme elles le subissent, elles pensent qu’elles n’ont pas de possibilité d’action. Dans ces moments-là, la prise de recul est nécessaire pour percevoir les enjeux d’un environnement mouvant, les interactions visibles ou non. Et progressivement, construire ses choix de positionnement en fonction de sa marge de manœuvre.

J’accompagne mes clients dans un questionnement qui leur permet de prendre du recul et de la hauteur par rapport à la situation, d’anticiper les conséquences de leurs choix, de voir les enjeux.
Il s’agit de trouver la ou les réponses qui conviennent le mieux à chacun aujourd’hui sans se fermer les portes pour demain.

A travers mon expérience de coach, je suis amenée à intervenir sur des moments clés comme quitter une équipe ou rejoindre une équipe constituée, changer d’entreprise, accueillir un 3ème ou 4ème enfant, demander sa mobilité et…

Accéder à un poste de direction, de management

Je peux intervenir auprès de mes clients avant une prise de poste, qu’on leur a proposée ou qu’ils aimeraient obtenir, ou quelques mois après cette prise de poste. Même si elles s’abordent différemment, ces étapes ont des points communs : nécessité d’observer, de comprendre les enjeux et les interactions, de prendre du recul pour connaitre sa marge de manœuvre et construire une action pertinente qui tienne compte du contexte et de l’environnement.

J’aide mes clients à trouver leur posture, leur mode de communication, à placer le curseur entre terrain et stratégie, à avoir une vision globale…en reposant le cadre, la carte des relations et des rôles de chacun, en faisant émerger leurs représentations de ce poste et du rôle qu’ils pensent devoir tenir, leurs attentes, leurs peurs.

Aborder la quarantaine

…et le questionnement de ce qu’on fait de sa vie

La quarantaine est une période charnière : on est au milieu du chemin de sa vie professionnelle. On s’est construit une expérience de vie importante, on comprend la complexité des choses avec plus de lucidité, on visualise mieux sa marge de manœuvre car on sait mieux ce que l’on veut.

En principe, à quarante ans, on est tout prêt de trouver sa place. Il n’est pas question de tout remettre en question, mais de se retourner sur le chemin parcouru, de l’apprécier à sa juste valeur, de changer légèrement de regard pour redéfinir sa trajectoire, pour que le chemin soit cohérent.

C’est le moment de se retourner sur son parcours, pour construire la suite de sa vie professionnelle.

Gérer une crise relationnelle

Je parle bien sûr de crises relationnelles, qui surviennent lorsqu’un changement brutal déséquilibre les relations, et que le travail ne se fait plus, ou se fait moins bien.

Exemples : départ d’un collaborateur, réorganisation de l’entreprise, nouveau système informatique

Lorsqu’un manager doit accompagner son équipe dans le changement, la crise sera moins déstabilisante s’il prend le temps de s’investir dans les relations professionnelles, qu’il explique ses décisions, qu’il clarifie la situation.

Mais parfois, ce n’est pas possible et les managers demandent de l’aide afin de trouver la posture qui leur permettra d’accepter l’idée d’être incompris pour mener leur équipe vers un objectif, tenir le cap et piloter ce changement sans vaciller.  De même, après la vague, prendre le temps de voir un à un ses collaborateurs, afin de faire un debriefing et garder des relations vivantes.

Régler les conflits

Un conflit dans une relation n’est pas toujours problématique. Il l’est quand il créé un blocage, et qu’il empêche le travail de se réaliser. Certaines personnes ne savent pas se faire entendre autrement qu’en s’exprimant avec violence. D’autres n’osent pas dire qu’elles n’adhèrent pas au changement et créent le conflit parce qu’elles ont peur.

Mon rôle est d’aider mes clients à clarifier la situation, à trouver si une compatibilité est possible entre les protagonistes, à prendre leurs décisions en toute conscience et à les assumer.