Révolution

Billets du management : mars 2011

La révolution ne se décrète pas. Rosa Luxembourg a une belle formule :

La minute d’avant c’est impensable ; la minute d’après c’est tellement évident….

Nous pouvons chacun l’expérimenter, dans le basculement qui se produit, lors d’une prise de conscience. En l’espace d’un instant, les personnes passent de l’improbabilité à la certitude, de l’obscur à la clarté.

Un manager peut, pressé par sa vision stratégique, le temps ou la performance, vouloir accélérer ce basculement car il veut « forcer » ce qui lui parait être une résistance.
Et si cette résistance était un temps nécessaire, propre a chacun, pour croiser, intégrer toutes les informations d’origines et niveaux différents… et basculer sur une nouvelle vue de la situation.
Avancer et attendre, là est le paradoxe. C’est un apprentissage.

L’esprit humain peut très bien mettre des années ou une minute pour déclencher sa révolution.

Publié par Amvoilure en mars 2011 dans Billets du management

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire