Trouver son équilibre vie pro/ vie perso

Sujets chauds, Trouver sa place : octobre 2016

Balancing professional and personal life

Commençons par balayer le poncif qui veut nous faire croire que les femmes sont plus préoccupées que les hommes par leur vie personnelle, et que les hommes s’investissent davantage dans leur carrière. Ce n’est pas ce que j’ai observé ; les hommes comme les femmes sont tout autant attentifs à cet équilibre difficile à trouver. Le début d’une vie professionnelle va souvent de pair avec la construction d’une cellule familiale (couple, enfants). Les enjeux sont importants dans chacune de ces vies qui se nourrissent l’une et l’autre. Selon ses priorités ou des priorités définies ensemble, à un instant « T », chacun posera des choix privilégiant l’une ou l’autre de ces vies et trouvera, peu à peu, l’équilibre qui lui convient et qui convient à l’ensemble familial.

Selon le niveau de responsabilités, les contraintes familiales, les ambitions et l’environnement professionnel de chacun, on peut décider, si on est en couple, que l’un des deux privilégiera momentanément l’investissement professionnel ou personnel.
Si on est seul(e), on peut choisir de profiter de l’organisation des semaines (avec ou sans enfants ou en tant que célibataire géographique) pour privilégier la vie professionnelle ou personnelle selon les moments.

Plus vous êtes clair avec vos besoins et les enjeux, plus vous assumez vos choix, plus vous saurez vous positionner sereinement, en montrant votre professionnalisme dans vos capacités d’anticipation, d’organisation et en prenant du plaisir dans chacune de vos vies.

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de recette miracle ni de définition de l’équilibre vie pro/vie perso. A chacun de tester pour trouver le sien. Il n’y a rien de définitif. Ce qui marche dans un environnement (une proximité du lieu de travail, des transports en communs accessibles, des horaires de crèche ou de classe compatibles…) peut être bouleversé dans un autre (la nourrice située à l’opposé de la maternelle, la durée du transport augmentée du fait d’un changement de lieu de travail suite à une promotion ou une mobilité, un collègue absent, un(e) chef qui se retrouve célibataire, la maladie d’un proche …).

A chacun d’inventer un équilibre, son équilibre, dans lequel il se sent bien, sachant que celui-ci se réajustera sans arrêt en fonction des mouvements de ses vies pro et perso.

Les capacités, les besoins ou les attentes de chacun(e) sont différents et la notion d’équilibre est propre à chacun(e). L’organisation qui convient à l’un(e) peut être incompatible pour un(e) autre : certains préfèrent travailler à domicile, d’autres sont prêts à faire 2 heures de train pour retrouver une maison à la campagne.

Selon les situations, j’attire l’attention de mes clients sur ces points :

S’éclater dans sa vie professionnelle est une chance

…qu’il faut savoir préserver en n’épuisant pas ses ressources physiques et psychiques. Pour durer, il faut savoir s’économiser et prendre du recul en s’offrant des respirations personnelles pour se ressourcer. L’incapacité à sortir de sa vie professionnelle révèle souvent une fragilité personnelle qui risque de nuire à son ambition.

Des efforts ponctuels ne doivent pas devenir une habitude

Je peux sortir d’une réunion, un soir à 20h, mais cela ne m’engage pas à finir mon travail tardivement tous les soirs.

Attention aux comportements refuges

J’ai observé que certain(e)s disent souhaiter être plus disponibles pour leurs enfants, par peur (inconsciente) de ne pas être à la hauteur dans leur vie professionnelle. A l’inverse, d’autres s’investissent jusqu’à l’épuisement dans leur vie professionnelle pour fuir une situation personnelle qu’ils ne parviennent pas à régler.

Écoutez les alertes

Vous n’avez plus d’envie, plus de force en rentrant chez vous ? C’est que vous avez épuisé ce que vous pouviez donner. Prenez le temps de regarder ce que vous pourriez changer et alléger dans votre vie pro.
Si vous avez le sentiment d’être irremplaçable, indispensable, c’est aussi un signe d’alerte, qui vous indique que vous avez déjà dépassé une limite ou que vous êtes en chemin pour la dépasser. Il vous faudra du temps et de l’aide pour remettre en question votre niveau d’exigence ou d’engagement.

Soyez exemplaire

…vis-à-vis de votre hiérarchie ou vos collaborateurs, qui auront moins de scrupules à empiéter sur votre vie privée si vous ne respectez pas la leur ou  brouillez vous-même les pistes. Par exemple, n’envoyez pas de mails en pleine nuit à vos collaborateurs ; ne décrochez pas le téléphone en dehors de vos heures de travail s’il s’agit d’un appel professionnel ; votre interlocuteur utilisera votre répondeur si c’est urgent ou ne laissera pas de message.

Pour équilibrer sa vie personnelle et sa vie professionnelle, il s’agit d’être attentif aux alertes que nous envoie notre environnement et d’avoir conscience des conséquences de ses choix. Enfin, ne l’oublions pas : l’équilibre se vit au présent !

Publié par Marie-Laure VOISARD en octobre 2016 dans Sujets chauds, Trouver sa place

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Laisser un commentaire