Un été anthropologique

Billets du management : juillet 2014

anthropologueNotre monde change !
Certains font même un lien entre notre XXIème siècle et la Renaissance : changement de représentation du monde, nouveaux modes de diffusion de l’information, nouvelles règles dans les échanges commerciaux, renouveau dans les modes de création, découvertes scientifiques, informatiques, biologiques…

 

Toutes ces évolutions s’inscrivent dans nos relations professionnelles.
Difficile de ne pas en tenir compte, pourtant chacun est absorbé par ses urgences, sa charge de travail, son quotidien… et l’Evolution poursuit son chemin.

Et si pendant les vacances, nous « jouions » à l’anthropologue ? Il s’agit de :

  • observer, comprendre une nouvelle approche sans jugement ni a priori, même si nos croyances et nos représentations sont bousculées,
  • accepter de  nous poser des questions sur ce qui ne nous posait plus question,
  • juste chercher à comprendre une autre logique, un autre monde…

Un exercice d’été pour :

  • élargir ses possibles,
  • poser un autre regard sur nos relations professionnelles,
  • nous rapprocher de jeunes collaborateurs familiarisés avec les nouvelles technologies, les réseaux sociaux et la dématérialisation …

 

Publié par Marie-Laure VOISARD en juillet 2014 dans Billets du management

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Ces articles peuvent vous intéresser

8 commentaires : “Un été anthropologique”

  1. Anne-Marie TOURNEBOEUF

    22 juillet 2014

    Bonjour,
    C’est tout à fait exact, il est temps de « lever le nez » des dossiers et d’essayer de comprendre cette mutation.
    Bel été à tous,

    Anne-Marie

  2. Marie-Laure VOISARD et Dominique AMBLARD

    22 juillet 2014

    Merci Anne-Marie, marcher le nez au vent durant les vacances c’est léger et régénérant.
    Marie-Laure

  3. Julien Lecomte

    22 juillet 2014

    L’approche anthropologique, je l’appelerais aussi le « pas de côté ». Dans le repos estival, le cerveau peut fonctionner en tâche de fond, pour envisager de nouvelles approches, sans a priori, sans autocensure. Un petit « pas de côté » qui, une fois rentré des vacances, peut apporter des solutions que nous n’avions pas pu envisager dans le feu de l’action.
    Bel été !

  4. Marie-Laure VOISARD et Dominique AMBLARD

    22 juillet 2014

    Merci Julien,
    « Lever le nez » comme l’écrit Anne-Marie, « faire un pas de côté » comme tu le formules, c’est nécessaire pour devenir anthropologue mais pas suffisant.
    Il faut y ajouter la curiosité, sans a priori, et de ne pas avoir d’autre but que de comprendre : pourquoi on fait comme ci ou comme ça, ca provoque quoi, quels sont les acteurs, le type de leurs interactions, qu’est-ce qu’ils se sont dit, où prennent-ils les infos, d’où est partie l’idée, qu’est-ce qui marche et ne marche pas, etc, etc ?
    Découvrir une autre logique qui, parfois, peut nous surprendre.
    A suivre…!
    Bonnes vacances
    Marie-Laure

  5. Philippe Bigeard

    28 juillet 2014

    Bonjour Marie-Laure et Dominique,

    Les vacances aident à prendre du recul, surtout si l’on part quelques jours vivre autrement.
    Cela aide à prendre du recul et à voir les choses différemment.

    Je vous souhaite un bon été.

    Cordialement.

    Philippe

  6. Marie-Laure VOISARD et Dominique AMBLARD

    28 juillet 2014

    Merci Philippe pour votre commentaire.
    Oui les vacances peuvent être propices, si l’on sort de ses a priori, à découvrir d’autres visions du monde, à s’interroger sur ce qui ne nous posait plus question et à rentrer plus ouvert et accueillant.
    Bon été
    Marie-Laure

  7. Jean-Philippe Déranlot

    30 juillet 2014

    Merci Marie-Laure pour cette saine invitation à réflexion pour nos vacances. Directement en relation avec l’anthropologie – même pas collatéralement – je t’invite, ainsi que les lecteurs de ton blog, à écouter l’émission « l’invité du 5 à 7 » de Catherine Boullay, France-Inter de ce 10 juillet : Aujourd’hui, le cadre juridique sur l’économie collaborative est clairement obsolète

    Sur le même volet je ne peux que vous recommander le propos de mon ami Michel Volle : les 21 articles de son blog sur l’anthropologie. Sans oublier son récent livre sur l’iconomie chapitres « Technique et anthropologie » (p. 33, télécharger ce livre au format pdf). Et cerise sur le gâteau, voir son interview sur Xerfi Canal à propos de la civilisation des cerveaux d’œuvre Cerveau d’œuvre : emplois et compétences dans l’iconomie

  8. Marie-Laure VOISARD et Dominique AMBLARD

    30 juillet 2014

    Merci Jean-Philippe pour tes liens qui nous aideront à nourrir et poursuivre notre réflexion d’anthropologue !
    Bel été à toi
    Marie-Laure

Laisser un commentaire