Un livre : « D’autres vies que la mienne » d’Emmanuel Carrère

Nos coups de coeur : mars 2012

L’auteur décrit, avec talent et justesse, des existences où se vivent la maladie, la justice, le surendettement, la vie et par-dessus tout l’amour. Ce travail d’enquête et ses méditations sur sa propre vie (ses enfermements passés, sa folie) l’amèneront à s’ouvrir aux autres et à se découvrir une aptitude au bonheur.

Extraits (Pages 239, 241) : Discussion d’un soir, sur leurs maladies, entre Juliette et Etienne, juges d’instance dans le même tribunal : « (…)car pouvoir dire : « c’est dur », « ce n’est pas juste », « on en a marre », sans craindre que l’interlocuteur se sente coupable, pouvoir le dire en étant sûr (…) que l’autre entend ce que l’on dit a dit tel qu’on l’a dit, rien de plus, qu’il ne projette rien dessus, c’est une joie immense, un soulagement immense. Alors ils continuent. Ils savent ou ils devinent que cet abandon – n’aura lieu qu’une fois, qu’ils ne se l’accorderont plus sans quoi il deviendrait une complaisance, mais ce soir ils s’y laissent aller. (…) C’est pour ça que c’est tellement difficile de dire à Nathalie (femme d’Etienne) : j’en ai marre. Parce que si elle l’entend, elle pense que je voudrais une vie différente et comme elle ne peut pas me la donner ça la rend triste. Mais dire qu’on en a marre, ça ne veut pas dire qu’on voudrait une vie différente, ni même qu’on est triste. Tu es triste, toi ? Elle ne l’est plus. »

P.O.L Editeur, 2009 – Folio, n°5131, 2010

Si vous souhaitez nous faire part de vos coups de cœur, vos contributions sont les bienvenues.

Publié par Amvoilure en mars 2012 dans Nos coups de coeur

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire