Un livre : Le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik

Nos coups de coeur : septembre 2013

le cas Eduard EinsteinCe roman traite du drame intime d’Albert Einstein et de sa première épouse Mileva : la schizophrénie de leur fils Eduard, enfermé, en Suisse, dans la célèbre clinique psychiatrique Burghölzli.

L’auteur donne la parole au fils oublié à travers son journal, journal d’un « fou », sur lequel s’appose la voix d’une mère isolée dans sa douleur accompagnant son fils d’un amour indéfectible et la souffrance d’un père exilé, homme d’exception célèbre, incapable d’entrer en relation avec son fils malade.

A travers une succession d’évènements malheureux et heureux, l’auteur nous fait comprendre, avec beaucoup d’humanité, de respect et sans jugement, l’impossible relation du père avec son fils. Il nous fait toucher la folie du fils d’une façon sensible, complexe. Les relations avec le personnel soignant, archaïques et souvent violentes, questionnent : sont-ils emmurés eux aussi ? La psychiatrie a-telle beaucoup évolué ?

Un malaise : était-il nécessaire de nommer la famille Einstein, acteurs souffrants de ce drame ? Le roman aurait-il perdu de sa force et de sa richesse s’il s’était agit d’un savant anonyme ? Le prix à payer de la célébrité est-il de ne pouvoir rien garder d’intime ?

Flammarion, août 2013

Si vous souhaitez nous faire part de vos coups de cœur, vos contributions sont les bienvenues.

Publié par Marie-Laure VOISARD en septembre 2013 dans Nos coups de coeur

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Ces articles peuvent vous intéresser

Laisser un commentaire