Un livre : Tu seras un raté mon fils, de Frédéric Ferney

Nos coups de coeur : mars 2015

tu seras un rate mon filsChacun est responsable de son destin, même si pèse sur lui des prédictions négatives comme celle du père de Churchill : « Tu seras un raté mon fils ! ». Pourtant, malgré ou grâce à ce mauvais augure, Churchill – né dans une famille de la grande aristocratie anglaise – sut trouver l’énergie ou la force de se forger la destinée que nous connaissons tous. Issu d’une caste de guerriers orgueilleux et dandys, l’odeur de la guerre l’a transcendé. Inégaux destins des hommes…

Coup de cœur d’un ami d’Amvoilure, j’ai lu ce livre avec curiosité.

J’aurai aimé que Frédéric Ferney creuse davantage le sujet, donne plus d’informations mais il n’est ni un historien ni psychologue. Son écriture m’a gênée et le sujet m’a semblé traité avec romantisme. La voix de l’auteur, bien connu pour ses émissions littéraires télévisées, couvrait la voix de Churchill…

Et pourtant, une petite musique légère demeure à la fermeture de ce livre, l’épopée d’un homme construisant sa vie contre vents et marées. Un homme visionnaire, osant le contact avec les autres sur le terrain ou dans les hautes sphères. Les motivations et ressorts qui l’aident à rebondir sont à contre-courant de la pensée politiquement correcte actuelle.

En fermant le livre, une question s’impose : faut-il la guerre ou les grandes crises pour révéler les grands hommes ou les grandes femmes ?

Si vous souhaitez nous faire part de vos coups de cœur, vos contributions sont les bienvenues.

Publié par Marie-Laure VOISARD en mars 2015 dans Nos coups de coeur

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Laisser un commentaire