Un livre : Une mort très douce de Simone de Beauvoir

Nos coups de coeur : février 2016

une mort très douce simone de beauvoirRelire ce livre fut un grand plaisir tant par la qualité de l’écriture, la profondeur des sentiments et de l’analyse que par la grande humanité qui s’en dégage.

Il s’agit du récit de la mort de Françoise de Beauvoir, la mère de l’auteur, qui passe d’une convalescence à une agonie racontée avec lucidité, minutie, tendresse et pudeur dans l’expression des sentiments. L’écriture permet ce recul devant l’agonie et ressemble à un travail sur soi :

  • regarder sa mère dans toute son histoire; en faire un portrait dans toute sa vérité avec qualités et faiblesses. L’auteur s’en est écartée mais est capable de dire son amour.
  • faire souffrir ? abréger les souffrances ? Questions toujours d’actualité, dont les réponses sont si difficiles à trouver. On pense quelque chose et devant la réalité on vit autre chose.
  • réparer ce qui n’a pu être vécu et se quitter en paix.

Il n’y a pas de mort naturelle : rien de ce qui arrive à l’homme n’est jamais naturel puisque sa présence met le monde en question. Tous les hommes sont mortels : mais pour chaque homme sa mort est un accident et, même s’il la connait et y consent, une violence indue. (pages 123-124 collection Folio)

Gallimard  1964 –  Collection Folio n°137 – 124 pages

Si vous souhaitez nous faire part de vos coups de cœur, vos contributions sont les bienvenues.

Publié par Marie-Laure VOISARD en février 2016 dans Nos coups de coeur

Vous avez aimé... partagez :

Partager sur Tweeter
Partager sur Facebook
Partager sur Linkedin
Partager sur Scoop it!

Laisser un commentaire